Historique

1979 Formation du groupe avec les membres de l’orchestre Secession avec qui rol Brultey joue jusqu’alors sur les bals de la région.

18 juil 1980 Première apparition sur scène avec l’opéra-rock « Christelle ou la découverte du mal »

1981 Parution du LP 30cm « Christelle ou la découverte du mal »

1982 Fin de la première expérience et formation de la nouvelle équipe autour de rol, avec Agnès Brice à la basse.

1983 Sortie du LP 30 cm « Candide, Pangloss, Cunégonde et les autres »

1984/1985 Concerts et rencontre avec Phil Medjaldi (guitare)

1986 Rencontre avec Tony Carbonare (HF Thiefaine). Tony aime beaucoup Rictus et décide de réaliser l’enregistrement du prochain disque. Il fait travailler les musiciens d’une manière très professionnelle et leur fait faire des progrès époustouflants

1987- Avril Tony Carbonare emmène Rictus au studio Vénus à Longueville où il vient d’enregistrer le dernier Thiéfaine (Météo pour Nada). Géniale expérience. Rencontre avec le monde professionnel sous son meilleur aspect !

1987- Juin Sortie du LP « Le jour d’après », salué par toute la presse régionale. Tournée régionale.

Janvier 1988 Sortie du 45 T « Luxeuil blues » (extrait du LP « Le jour d’après »). Gros succès dans tous les juke-boxes régionaux

Septembre 1988 Enregistrement et sortie du 45 T « Y’a de la place » arrangé et réalisé par Tony Carbonare

1989/1990 Tournées régionales, bretonne et périgourdine. Eurockéennes de Belfort.

1991 Enregistrement et sortie du 45 « Para Mucho Tiempo réalisé par Tony Carbonare

1992 Fin du premier épisode et séparation du groupe

Agnès Brice et rol, les deux piliers du groupe décident de reconstruire

1993 Rencontre avec Robby Defer (Ange) et David de Nardi (chanteur Dijonnais). Préparation du nouvel album.

1994 Enregistrement aux Studios de « St Nom-la Bretèche » (avec aux manettes, Didier Weiss) et sortie du CD « Plus forts et debout »

1995 Rencontre avec Fabrice Bony (batterie) et Patrice Patricot (chant)

1996 Enregistrement du CD « L’Instant présent » aux « Studios de l’Hacienda » à Tarare avec Claude Samard aux guitares et Didier Weiss aux manettes.

1997 Tournée régionale avec Stephan Marcangelo (guitares) et Pascal Poulain (batterie)

1998 Tournée régionale (avec Manu Carteron à la batterie) et sortie du CD Live « Rictus Tour 98, de Luxeuil à Blotzheim »

2000 Sortie du CD « Sur Courts-Sillons » enregistré à l’Hacienda de Tarare (avec Ghis Morand aux manettes). Concert avec le groupe ANGE.

2001/2002 Quelques concerts et séparation du groupe.

2003 Sortie du CD « Live à Port-sur-Saône » (enregistré le 21 juin 2002 lors d’un concert qui s’avèrera, à postériori, être le dernier concert du groupe !)

2004 Rol décide d’essayer de chanter lui même ses chansons.

2005 Sortie du CD « rol » , avec claude Samard (guitares) et Fab Bony (batterie) enregistré à AbbeyRol Studio (Froideconche) – Studio 124 (Paris) et mixé à l’Hacienda de Tarare par Ghis Morand.

2007 Concerts avec Yohann Brultey (fils de) à la batterie et Seb Mertzweiler à la guitare.

2008 Suite à la parution du clip vidéo « Faucher Faucher » Rictus accompagne le premier Altertour pendant une semaine à raison de plusieurs mini-concerts acoustiques chaque jour et un grand concert chaque soir.

2009 En novembre, concert célébration du départ de Yohann pour les Etats-Unis.

2011 Travail de réécriture et réarrangement du Candide de Voltaire.

2012 Enregistrement du Candide à AbbeyRol Studio, avec Fab Bony à la batterie et Phil Medjaldi à la guitare.

Réédition du premier LP « Christelle ou la découverte du mal » en version remastérisée par le label Canadien de Toronto « Strawberry rain » , qui distribue le disque internationalement.

2013 Sortie de l’album « Candide 2013 » mixé aux studios AJL Records de Dinozé par Jean-Lou Girold

2014 Réédition remastérisée de l’album « Le jour d’après » en version CD.

2015/2016 Travail sur vidéos familiales (recherches, découpages, tris) dans le but de monter un documentaire sur la vigne de Rictus. Parallèlement, compositions de musiques additionnelles pour illustrer le documentaire.

2017 Sortie du documentaire « Brotte 91 La Renaissance«  et projections organisées dans plusieurs communes de la région.

2018 Projection du doc « Brotte 91 La Renaissance » dans la grande salle de cinéma de l’Espace Molière à Luxeuil. Plus de 200 personnes ravies assistent à la séance qui se termine par un mini concert d’un (mini) Rictus ! En effet, Agnès et Rol assurent le spectacle à eux deux en interprétant quelques chansons du groupe (Sur Courts-Sillons, Viens j’t’emmène, Soleil avec nous et bien sûr, Luxeuil Blues). Au cours du « pot » (Bonum Brottum bien sûr !) offert aux spectateurs à l’issue du spectacle, Monsieur le Maire de Luxeuil, Fred Burghard annonce à Rol que la salle du Molière est à son entière disposition pour y organiser dès qu’il le pourra, le grand retour sur scène de Rictus ! A partir de là, tout va se bousculer : Dans les semaines qui suivent, Rol réfléchit à la façon dont il pourrait organiser ce retour sur scène. L’idée soudain surgit  ! En 2020, ce sera l’anniversaire des 40 ans de la première apparition de Rictus sur scène ! On va donc fêter ça ! Ne reste « plus qu’à » l’organiser …

2019 Après avoir repris contact avec des anciens membres du groupe et rencontré quelques « jeunes pousses » proches du milieu « Rictusien », Agnès et Rol font les comptes : Plusieurs « anciens » manquent (hélas définitivement) à l’appel ! D’autres manquent cruellement d’enthousiasme. Un seul de la grande époque se retrouve finalement dans la nouvelle équipe. Il s’agit de Daniel Corbont !

La décision est prise de fêter l’anniversaire du groupe en partageant la soirée en deux parties. D’abord on jouera de larges extraits de l’Opéra-rock « Christelle ou la découverte du mal » et ensuite un florilège des meilleures chansons de Rictus, picorées dans le large répertoire constituant les nombreux albums du groupe. On fixe la date du concert en partenariat avec le Pôle Culturel de Luxeuil les Bains. Ce sera le 4 avril 2020 (le 4/4/20/20 comme aime à dire Rol)

Une bonne partie de l’année 2019 sera donc consacrée, pour Rol, au travail de « réarrangement » des extraits de Christelle destinés à être interprétés sur scène. Agnès prends en charge l’organisation des répétitions à venir ainsi que la mise en scène et la mise en lumières du spectacle, en collaboration étroite avec l’équipe technique de l’Espace Molière (Julien et Laurent).

En fin d’année 2019, les répétitions se passent dans une ambiance joyeuse, chaleureuse et décontractée. Un vrai plaisir ! Un plaisir vrai ! Et puis, petit à petit, on entend de plus en plus prononcer un nouveau mot suivi d’un chiffre …. Et on commence à se poser des questions …. Ce concert va t-il pouvoir avoir lieu, finalement ?

2020 Nous sommes prêts ! Prêts pour les retrouvailles ! Janvier, février …. Et voici mars …. Et STOOOOP !!!! Voilà ce qu’on sentait arriver sans trop oser se l’avouer ! Le/la covid 19 nous ferme toutes les portes des salles de spectacles. Bye Bye les retrouvailles ! Le concert est reporté à la saison suivante ! Il va falloir s’occuper pendant tout ce temps ! 

Et l’idée arrive très vite ! On va consacrer tout ce temps à réenregistrer la totalité de notre Opéra-rock Christelle ou la découverte du mal ! Et on le sortira en 2021 ce qui correspondra pile-poil à l’anniversaire des 40 ans de sa sortie originelle ! Yess ! Et, cerise sur le gâteau (cherry on the cake), on va le traduire en anglais ! Le projet s’appelle donc : Christelle or the Discovery of Evil !

Une bonne partie de l’opéra-rock a été travaillée pour le spectacle et est donc prête pour l’enregistrement. Par contre tout le reste est à faire et Rol s’y met avec un enthousiasme débordant ! Il se rend compte qu’il attend ça depuis 40 ans …. Il a toujours estimé que ses créations de l’époque méritaient un dépoussiérage et des arrangements plus aboutis !

La première chose qu’il entreprend est de procéder à la traduction des textes ! Et pour l’aider, il fait appel à un spécialiste en la matière, Yohann, son fils. Ainsi naissent Drugs, Mister Officer Sir, Dirty Prosper, The Blind Beggar, Brawl …. Là où avant, on trouvait, Thème de la drogue, Thème du policier, Prosper reggae, Thème de l’aveugle, Thème de la bagarre etc ….

Et il attaque les nouveaux arrangements ! Les textes ne seront pas « chantés » comme dans l’original. Ils seront déclamés (ou slammés comme on dit aujourd’hui) un peu façon Gainsbourg dans ses concept-albums. Et contrairement à l’original dans lequel un seul chanteur interprétait tous les personnages, il distribue les rôles au sein du groupe. Agnès pour Brawl, Olivier Corbont (batteur) pour The Blind Beggar, Jean-Pierre Barrois (choriste) pour Dirty Prosper, Madame Google Voice pour Mister Officer Sir, et il se réserve l’interprétation du Génie.

Les arrangements Basse/batterie sont créés en étroite collaboration entre Rol, Agnès, Daniel et Olivier Corbont. C’est peu de dire que la batterie tient un rôle majeur dans le rendu puissant de l’ensemble. Et puis vient le moment des enregistrements proprement dits. La flûte à bec d’Emilie Aeby, les claviers de Rol, les basses de Daniel et d’Agnès, les guitares de Benjamin Pinot et celles, additionnelles, de Fabien Aeby et Ju Gardiennet. Pour finir on procède aux prises de son des différentes voix, chacun faisant son maximum pour spiker angliche parfaitement (comme si c’était possible ha ha !).

Le/la covid 19 n’a pas accéléré les choses (euphémisme !), mais en cette fin d’année 2020, tous les enregistrements sont faits et la phase de mixage va pouvoir débuter.

2021 Après toute cette période passée aux manettes du petit home studio AbbeyRol, Rictus a fini par prendre une certaine assurance dans le geste et une certaine confiance dans sa capacité à « entendre » sa musique ! Il n’en faut pas plus pour que la décision soit prise de mixer l’album « à la maison ». C’est un énorme challenge qui fait un peu peur, mais tellement excitant ! Et c’est ainsi qu’en prenant tout leur temps, Rol, Agnès et Olivier vont sculpter le son de ce nouveau Christelle, bien au chaud à AbbeyRol Studio ! Au final, le mix sera soumis aux oreilles d’un grand professionnel en la personne de Didier Weiss, qui depuis le Tamil Nadu où il réside depuis 1994 donnera son feu vert en félicitant nos trois mixeurs et en affirmant qu’ils avaient vraiment fait du bon travail. Ce verdict les comble de joie et Rol se met en quête d’un studio de Mastering. Ce sera l’occasion d’une rencontre très intéressante avec Paul Pourchet, jeune ingénieur du son tout juste sorti de l’Ecole Nationale Supérieure Louis Lumière, mais ayant déjà une solide expérience sur le terrain, au sein de nombreux groupes musicaux. Paul vient de fonder « Medvedkine Studio », dans la région de Pontarlier. Son implication dans le projet Rictus sera totale et le résultat du Mastering magnifie le son général du disque. (ce qui est son rôle diront les spécialistes !)

La fabrication du Digipack est confiée à la société Allemande DigiCon près de Stuttgart, avec laquelle Rictus collabore depuis de nombreuses années.

18 juillet 2021 C’est le jour officiel de la parution du disque « Christelle or the Discovery of Evil »

)

Share: